La députée de Toul (Meurthe-et-Moselle) et porte-parole de l’UMP Nadine Morano, au permis de conduire menacé, a déclaré vendredi effectuer un stage à Nancy afin de récupérer quatre points.

La députée, qui dit rouler 40.000 km par an «sans chauffeur», a perdu neuf de ses douze points «uniquement sur des contrôles de vitesse», flashée au radar automatique ou verbalisée à la jumelle, a-t-elle expliqué à l’AFP. «J’ai changé un peu ma conduite. Mais je fais partie des conducteurs pressés», s’est excusée la députée.
 
Avec trois petits points dans son escarcelle, Morano s’est résolue à effectuer un stage de récupération à Nancy parce qu’elle a
«absolument besoin de son permis»
. Jeudi, la quinzaine de conducteurs qui, moyennant 220 euros, se sont inscrits à ce stage, a donc vu s’asseoir une certaine «Nadine M.», comme l’indique l’écriteau placé sur sa table d’écolier, dont l’anonymat a rapidement volé en éclat.
 
«Je suis une citoyenne comme une autre», s’est justifiée la députée, qui a affirmé n’avoir «jamais» effectué aucune démarche pour récupérer ses points d’une manière détournée. (source : libération.fr)

ecart_conduite